copain    Charles, 18 ans, est inscrit dans un prestigieux lycée suisse pour gosses de riches (très, très riches). Son père à lui n'est pas milliardaire, juste Prix Nobel de Littérature (pour ses recueils de poésie sur l'amour qu'il portait à sa défunte épouse) et atteint d'un cancer, qui vit ses derniers mois.

Charles se lie d'une profonde amitié avec Touk-E, grand black plutôt original, fils de dictateur africain, avec qui il bouscule l'ordre établi du lycée...

Bientôt arrive une lumineuse jeune fille, et Charles tombe sous le charme. Selma est si mystérieuse, si belle, si solitaire. On saura bien vite que le père de Selma est un parrain de la drogue en Amérique du Sud, et que la jeune fille cache bien d'autres secrets... 

En dehors des rapports bien compliqués entre Charles et son père, un tournoi de football inter-lycées, et les frasques de Touk-E, c'est surtout l'histoire d'amour naissante entre Charles et Selma dont il s'agit ici...

Et c'est très beau, très touchant... j'y ai retrouvé un peu la manière John Green qui comprend si bien les adolescents (dans "Qui es-tu Alaska" ou "Nos étoiles contraires").

Beaucoup de sensibilité dans cette histoire d'amour, avec une fin tragique et pourtant remplie d'espoir. Vincent Villeminot est vraiment un auteur incontournable en littérature jeunesse, dont nombre de titres peuvent être partagés entre les ados et leurs parents, assurément !

étoileétoileétoile