paxUn très beau roman d’amitié.

Dès le premier chapitre, je me suis dit « Boudiou, je vais chialer tout le long ! ». Et c’est un peu ce qu’il s’est passé…

Peter a 12 ans et vit seul avec son père, autoritaire et peu chaleureux. Le jeune garçon a trouvé, peu de temps après la mort accidentelle de sa mère, il y 5 ans, un bébé renard qui depuis, partage ses joies et ses peines.

Mais les temps sont troublés, il semble que les bruits de la guerre se rapprochent. Le père de Peter va s’enrôler dans l’armée, et va conduire son fils à 500 kms de là, chez son grand-père. Mais il va surtout obliger Peter à se séparer de Pax, en l’abandonnant dans la forêt proche de chez eux. Le cœur déchiré de l’enfant le pousse à s’enfuir dès le lendemain matin, persuadé qu’il lui faudra du temps mais qu’il retrouvera Pax. Mais dès le premier soir, il se fracture le pied en tombant dans un fossé. Réfugié pour la nuit dans une grange au fond des bois, il en découvrira la propriétaire le lendemain… une curieuse femme sauvage qui a une jambe de bois…

Pendant ce temps, on suit également le désarroi de Pax, seul dans la forêt hostile, dont il ne connaît pas les usages, ni pour se protéger, ni même pour manger. On suivra aussi sa rencontre avec un jeune renardeau, Avorton, et sa sœur, Hérissée, qui ne voit pas d’un bon œil l’arrivée de Pax.

Les chapitres concernant Peter et Pax se succèdent avec la même intensité, la même émotion. C’est tendre et touchant, plein d’humanité. Une réflexion sur la notion d’amitié entre un enfant et son animal, sur la liberté, la guerre, la vie. C’est presque philosophique.

Un roman qui mériterait d’être lu aussi par des adultes. Et oui, j’ai versé quelques larmes !

 

Pax by Sara Pennypacker | Official Book Trailer

01 étoile01 étoile

 01 étoile