NOUS       Cadence Sinclair Eastman, dite Cady, bientôt 18 ans, va nous raconter son histoire. Elle commencera volontairement par l'été de ses 15 ans, sur l'île privée que possède son grand-père Harris Sinclair, immensément riche. Sa grand-mère vient de mourir...

Tous les étés, les trois filles Sinclair et leur descendance, s'installent dans leurs magnifiques maisons respectives. Outre les petits-enfants Sinclair, un "étranger" est régulièrement invité aussi, par l'une des tantes, Gat le neveu du compagnon de celle-ci.

Cady, sa cousine Mirren, son cousin Johnny, et Gat ont tous le même âge, et depuis 8 ans, ces quatre-là sont inséparables. En cet été "15" Cady a eu un accident, dont elle ne se souvient pas . Depuis elle souffre de profondes migraines handicapantes, en plus de cette amnésie insupportable.

Pour l'été "16", on la pousse à partir en voyage en Europe avec son père ; premier été loin des siens et de l'île Beechwood... pour son bien, pour sa convalescence...

Alors, l'été "17", Cady aborde l'ïle avec appréhension, d'autant que les autres n'ont pas répondu à ses mails envoyés d'Europe, et que personne ne veuille répondre à ses questions. Mis à part que son grand-père ait rebâti entièrement sa maison et coupé les grands arbres, les liens semblent se retisser normalement entre le quatuor des menteurs.

Et peu à peu, par flash, Cady va retrouver des morceaux de vie de l'été "15" : les querelles incessantes des trois tantes concernant l'héritage de leur mère, le grand-père manipulateur, les illusions de façade, la colère des menteurs envers cette famille riche incapable de s'aimer simplement...

Et petit à petit, l'effroyable vérité sur l'accident...

C'est un récit terrible, surtout à la fin, quand on semble découvrir en même temps que Cady, ce qui s'est réellement passé. La construction du récit est assez déstabilisante, quand l'amnésie frise la limite de la folie ou de l'hallucination. Et c'est impossible de dévoiler en quoi l'histoire de l'été "17" est déroutante sans spolier l'intrigue. Poignant en tous cas !

ETOILE

ETOILE

ETOILE