Etas Unis12A, Jack Stevenson, accro à sa voiture de collection (une Chevrolet Impala couleur Dark Sherry metallic), accro au base-ball (et à son équipe fétiche de Baltimore), et comme beaucoup d'américains moyens, accro à sa carabine Remington et à son chapeau de cow-boy Stenson...

Jack vit seul avec son fils Walden depuis le départ de son épouse. Il va emmener son fils dans l'immense forêt du Maine, dans une cabane de rondins et l'y laisser seul, pendant une semaine (pour qu'il y devienne un homme lui dit-il...) avec quelques boites de conserves, une carabine et deux livres d'un pseudo philosophe local...

La première partie du livre sera donc le récit de la survie de Walden dans cet endroit hostile et terrifiant, et de l'aspect psychologique de ce pauvre gamin de 12 ans, 7 mois et 5 jours (Jack a insisté sur le décompte) avec qui on partage les doutes et les peurs.

Dans la seconde moitié, nous seront racontés les évènements qui ont précédé cette histoire : il  y  a cinq ans, Jack a accidentellement tué un  enfant avec sa voiture, un soir de grand brouillard... Acquitté à son procès, mais éternellement coupable pour la famille de l'enfant. Cette partie du récit est terrible de suspens, et fait froid dans le dos.

Et le thriller est si habillement construit qu'il nous emmène là où on n'aurait jamais pensé aller. Impossible de dévoiler la fin, il faut le lire pour le croire, un roman très noir et bien flippant. Du grand Lorris Murail...

Etoile

Etoile

Etoile