* les feuillantines *

Bienvenue aux Feuillantines

Gauche

IMGP1884

88b129f8

88b129f8

88b129f8

88b129f8

                          Un blog pour partager mes lectures jeunesse, mes coups de coeur magnifiques et les moins exaltants... Sans prétentions.

Pour vous donner envie de découvrir ou redécouvrir quelques pépites de bonheur...

Un blog tout simple, auquel j'ajoute quand ça me revient des titres pas forcément récents... Je lis, et illico je commente... à chaud sans réléchir, ce qui me vient immédiatement...

Je reste toujours frustrée de ne pas pouvoir tout lire !

A bientôt. Et merci aussi de faire suivre le lien si ça vous plaît... Et un petit mot si vous aimez...

WP_20140822_008


 

IMGP1836PS : Merci à la librairie La Boîte à Livres de Tours, pour toutes les nouveautés mises à notre disposition.

 

 

 

 

Mon classement :

EtoileEtoileEtoileEtoile ... Super !

EtoileEtoileEtoile .........Très bien

EtoileEtoile .............. Sympa

Etoile   ................... Ça passe...

Escargot

 ........Bof ! on rame...

 

 


 

Posté par vava64 à 18:53 - Commentaires [5] - Permalien [#]


20 octobre 2017

Colorado train, de Thibault Vermot, chez Sarbacane ***

colorado   1949, Durango, Colorado, au pied des Rocheuses... après-guerre quand les GI sont rentrés aux États-Unis... une atmosphère particulièrement bien rendue, une jeunesse plutôt libre et livrée à elle-même...

On va suivre six mois de la vie d'une bande de copains de 13 ans environ ; Suzy dont le père inspecteur de police se remet difficilement de la mort tragique et non élucidée d'une gamine des environs et qui est devenu alcoolique et parfois violent, Michael dont le père a été accusé de viol et qui a disparu, George et Durham, passionnés de fusées, et Donnie, plutôt "enveloppé" qui est obsédé par le "sexe opposé" et qui se trouve être le souffre-douleur de Moe, de 2 ans leur aîné, petite frappe et sale gosse...

Moe va soudain disparaître à la rentrée, et alimenter nombre de suppositions de la part de tous. Mais quelques temps plus tard, on va retrouver... une partie du garçon... une phalange semblant avoir été dévorée ! Puis un bras...

Les enfants pensent tous alors au "Wedingo" sorte de croque-mitaine local, si facilement invoqué par tous les parents du coin pour tenir leurs enfants sur leur garde. L'enquête de police tourne en rond... L'hiver se passe... Entre temps la bande a découvert quelques éléments troublants qui accréditerai que le Wedingo n'y est pour rien..

Mais quand le propre petit frère de Michael, Calvin 8 ans, disparaît à son tour,  les jeunes gens se lancent dans une course contre la montre pour sauver l'enfant.

C'est assez gore, mais palpitant, haletant, sans temps mort, plein de suspens et étonnant.

Vous aurez compris que cette chose, qui traque les enfants, n'étant pas le Wedingo, a forcément quelque chose d'humain... Et là, à travers ses discours qui entrecoupent les chapitres, la vérité est terrible ! Un thriller passionnant qui fait froid dans le dos, mais pour grands ados.

étoile

étoile

étoile

Posté par vava64 à 16:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

25 septembre 2017

L'île aux mensonges, de Frances Hardinge, chez Gallimard Jeunesse ***

mensonges    Passionnant, plein de rebondissements. Une intrigue palpitante, une héroïne attachante et déterminée. Une écriture riche et un récit bien mené.

1860, Angleterre... Faith a 14 ans, un petit frère Howard, 6 ans, un père pasteur, Erasmus, autoritaire et naturaliste de renom, et une mère, Myrtle, passablement coquette et superficielle.

La famille doit déménager en hâte vers une petite île au large de l'Angleterre... Faith comprend vite que les activités de son père en sont la cause, et notamment un certain scandale dû à une supercherie concernant certaines de ses trouvailles !

Erasmus, dans la débâcle, a emporté malgré tout une plante qu'il semble chérir particulièrement... et qu'il cache soigneusement. Faith, adolescente particulièrement intelligente, mais qui appris à être discrète, est pour le moins intriguée.  Et quand les évènements vont virer au tragique, les mensonges serviront Faith à faire éclater la vérité...

Un brin fantastique, mais à peine... c'est surtout la détermination d'une jeune fille de l'époque Victorienne à se battre contre un monde et une institution faits par et pour les hommes. Sans souci du "qu'en dira t'on", avec un désir de vérité mêlé de vengeance, teinté d'un espoir que la science puisse un jour être accessible aux femmes, Faith se lance à corps perdu dans cette aventure... et on la suit les yeux fermés !

Prix Costa 2015 en Angleterre (équivalent d'un Goncourt...) pour un roman jeunesse, ça donne une idée de la qualité du texte et de l'histoire. J'ai adoré Faith !

étoileétoile

étoile

 

Posté par vava64 à 22:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

18 septembre 2017

L'été de Summerlost, de Ally Condie, chez Gallimard Jeunesse ***

summerlost    Dans la petite ville d'Iron Creek aux USA, Cedar, 12 ans, vit son premier été sans son jeune frère et son père, décédés dans un accident de voiture un an plus tôt. Sa mère vient d'acheter une maison de vacances, auprès de ses parents, où la famille avait l'habitude de venir tous les étés, lors d'un célèbre festival de théâtre Sheaspearien.

Cedar va rencontrer Léo, du même âge qu'elle. Ils vont ensemble travailler comme vendeurs de programmes dans l'enceinte du festival, où plane l'ombre d'une célèbre actrice de théâtre originaire de la ville. Lisette Chamberlain est d'ailleurs morte ici, très jeune, dans des circonstances troublantes...

A travers le travail de deuil de Cedar, ses attentions protectrices envers son petit frère Miles, son amitié avec Léo, ses découvertes sur la vie de Lisette... c'est une histoire émouvante, parfois triste, et pourtant lumineuse et formidable d'espérance, que nous livre Ally Condie.

J'en suis sortie émue. Vraiment un très beau récit de vie empreint de sensibilité.

étoile

étoile

étoile

 

Posté par vava64 à 21:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

10 septembre 2017

Agatha Raisin enquête : Pas de pot pour la jardinière, de M.C. Beaton, chez Albin Michel **

agatha              Alors, bien sûr, les enquêtes d'Agatha Raisin sont plutôt destinées à un public adulte ! Mais voilà que, par hasard, je viens de lire le troisième opus de la série (sans avoir lu les premiers). Et j'ai vraiment trouvé que cette enquête loufoque et pleine d'humour so british  était parfaite pour jeunes ados ayant envie de partager une lecture sympa avec leurs parents !

Agatha, quinqua récemment installée dans le village de Carsely, après une vie intense à Londres, revient chez elle après un long voyage de 6 mois à l'étranger en solitaire. Voilà qu'elle découvre que le village compte une nouvelle venue ! La très belle et très populaire Mary Fortune semble faire l'unanimité avec tous ses talents (de cuisinière, de jardinière...) tout pour faire enrager Agatha... d'autant que l'intruse paraît avoir fait ami-ami avec James, le charmant voisin d'Agatha !

S'en suivront bien des péripéties, dont la mort violente de la belle Mary... James et Agatha s'uniront donc de nouveau pour mener une enquête aussi biscornue que rigolote.

Sûre que je suis désormais tentée de lire les autres titres de la série, il en existe déjà 8 à ce jour. 

étoile

étoile

 

Posté par vava64 à 21:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


01 septembre 2017

Star trip, de Eric Sénabre, chez Didier Jeunesse **

star trip      Original ! C'est le moins qu'on puisse dire... A la fois, un hommage inattendu à la série télévisée Star Trek, et une aventure débridée à l'époque du Flower Power aux Etats Unis.

1968, Idaho, May, 15 ans, se retrouve seule avec son petit frère Sam, 7 ans, handicapé à la suite d'un accident et passionné par la série Star Trip en vogue à l'époque (les noms d'origine ont été travestis). Leurs parents, scientifiques, ont du s'absenter inopinément...

May, avec l'aide de Will, son amoureux, va commencer à construire la réplique d'une navette spatiale pour faire une surprise à son petit frère... Mais, à la suite d'une rencontre dédicace dans un centre commercial avec le héros de la série, voilà que ce dernier rapplique dans la ferme de May !... Et ça va vite partir en sucette !

Le petit Sam croyant tellement être au coeur de sa série (auprès du vrai Capitaine Burke, de son vrai nom Benjamin Spike) que tout ce petit monde, sur une proposition de Spike embarque dans la fourgonnette du père de Will pour une virée dans l'Utah voisin, dans un décor lunaire propre à faire rêver le gamin...

Entre les mensonges de Spike, les désirs de May de faire plaisir à son frère et de s'évader par la même occasion, le choix de Will d'être aux côtés de May... et leurs rencontres incongrues... ce road-trip ne sera pas de tout repos ! Parce qu'ils vont en rencontrer des gens "loufoques" !

C'est très souvent drôle et tendre à la fois, ça frise le  fantastique, mais c'est vraiment très chouette ! Vraiment original, je me répète là !

étoile

étoile

 

 

 

Posté par vava64 à 22:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

17 août 2017

La prophétie des runes, T1, T2, T3, de Catherine Cuenca, chez Gulf Stream Editeur **

runes 1

runes 2

runes 3      Vive les vacances quand on peut en profiter pour lire une trilogie complète... Je m'étais mis celle-ci de côté exprès !

Alors voilà : j'ai bien aimé le premier tome, encore plus le deuxième, mais... beaucoup moins le troisième.

Nous voici donc plongés au V ème siècle sous l'ère de Mérovée., puis sous celle de son fils Childéric... Ôh prosternez-vous devant notre belle Histoire de France !

Sauf que là, nous partons auprès de Mogiane, 18 ans, dont le père et le frère sont partis combattre les Huns aux côtés du Roi Mérovée. Sa mère étant souffrante, c'est Mogiane qui doit s'acquitter de protéger leur domaine près de Tournai, avec l'aide de quelques guerriers que son père a enrôlés, dont un certain Friedhelm qui ne laisse pas la jeune fille indifférente.

A partir de là, tout s'enchaîne très vite, et sans spolier l'intrigue, on passe de trahison en affrontement d'honneur, en noyade , en résurrection miraculeuse, en magie, voire en sorcellerie...

On suivra dans le deuxième tome, "l'enlèvement" de Mogiane par les guerriers d'Attila, son évasion, son amitié avec Amagé et son pacte avec Hel la déesse des morts... Vous suivez ? Ça va être encore plus incroyable dans le troisième tome, celui qui m'a le plus agacée... Jusque là, la dimension fantastique, limite fantasy, m'avait bien plu, mais trop c'est trop !

 Si l'auteur n'avait pas mêlé l'Histoire de France avec un univers aussi fantastique, peut-être que j'aurai plus accroché. Je veux bien admettre que les croyances de l'époque étaient certainement étonnantes, mais là ça frise l'incongru ! Pourquoi n'avoir pas écrit le même récit sans références historiques, dans des mondes totalement imaginaires, pour que ça puisse ressembler réellement à de la fantasy ? 

Alors oui, je reste fâchée, parce que je ne sais pas à quel public proposer ce roman. Aucune méchanceté dans mon propos... Des passionnés de fantasy : l'histoire de France les rebutera. Des passionnés d'histoire : il y en a peu... même François 1er ou Napoléon ne sont pas réellement connus des petits français... alors les Mérovingiens... on peut rêver !

Je reste avec un doute ! Mais ça reste très bien écrit.

étoile

étoile

14 août 2017

Inaccessibles T1, La tour aux mille étages, de Katharine McGee, chez Michel Lafon **

inacessibles        J'avoue avoir eu un peu de mal avec ce roman, non pas que l'univers m'ait déplu, bien au contraire, mais il y a un "je ne sais quoi" de longueur... un truc qui m'a fait hésiter plusieurs fois à stopper ma lecture.

Nous sommes à New York en 2118, la ville n'est maintenant plus qu'essentiellement une immense tour de mille étages. Dotée de haute technologie, de nombreux quartiers ont été reconstitués (ses avenues, ses parcs...), l'univers futuriste est bien décrit et presque crédible (c'est une dystopie).  Et surtout la répartition des différentes classes sociales selon les étages, est un sujet à part entière dans ce récit.

Nous allons suivre la vie de quelques adolescents de 17/18 ans, pour la plupart issus de la très grande société de la Tour, notamment la plus riche, Avery, dont les parents possèdent le luxueux penthouse du millième étage... mais également quelques unes de ses amies qui gravitent autour d'elle, Leda sa meilleure amie (qui vient de rentrer de cure de désintox, mais qui le cache), Eris une amie d'enfance (qui va vite avoir certains problèmes de famille).

Ce joignent à ces trois protagonistes principales, Rylin (qui fait des extras dans les étages supérieurs) et Watt (génie de l'informatique), tous deux issus des étages bien inférieurs et donc plutôt fauchés...

Autour de ce petit monde gravitent aussi Cord, Mariel, et surtout Atlas, le frère adoptif chéri d'Avery. Et c'est en fait à des histoires d'ados auxquelles on va assister, amours, amitiés, trahisons, mensonges, vengeances, trafics, dégringolade sociale ou ascension usurpée... servies par un suspens un peu lent qui nous emmène jusqu'à la chute finale, terrible et un peu glauque...

Je n'ai finalement pas réussi à m'attacher à tous ces héros, et même si j'aimerai bien savoir comment certains vont évoluer avec les lourds secrets qu'ils se trimbalent dès la fin de ce premier tome, je ne sais pas si je lirai le suivant...

The Thousandth Floor Series by Katharine McGee | Epic Reads Explains | Book Trailer

étoile

étoile

08 août 2017

Dix minutes à perdre, de Jean-Christophe Tixier, chez Syros Souris noire **

dix       Un gentil petit roman policier pour jeunes lecteurs, pour frissonner juste ce qu'il faut !

Tim, un gamin de 13 ans et demi, cantonné dans une vieille maison, loin de sa vie en banlieue parisienne, suite au déménagement de ses parents. Hostile à son nouvel environnement, le voilà qui se retrouve seul, le temps de 48 heures... Son père lui propose de meubler le temps en commençant à détapisser sa chambre...

Tim va trouver derrière la tapisserie, sur les murs, de drôles d'inscriptions racontant l'histoire du dernier propriétaire des lieux. Aidé par Léa, sa nouvelle petite voisine, il va se faire des films et, enquêter sur ce qui a bien pu se passer dans cette maison ! Un meurtre, un vol de lingots !

Entre désirs, réalités et secrets enfouis, le jeune garçon va se mettre quelque peu en danger.

Un suspens tout ce qu'il faut de sympa, pour ne pas trop faire peur, mais juste bien pour faire tenir son jeune public en haleine... Ça justifie de nombreux prix à travers le pays. Une suite déjà parue : Dix minutes trop tard...

étoileétoile

Posté par vava64 à 23:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

07 août 2017

Mes vacances à Pétaouchnok, de Olivier Pouteau, chez Rouergue Doado **

vacances       Quid du prénom du héros ? On s'en fout un peu, mais j'ai beau avoir cherché... pas trouvé !

Bref le jeune homme a 15 ans passés, est en seconde dans un lycée parisien, amoureux depuis la rentrée de la jolie Léa. Mais la veille des vacances de Pâques, sa mère part pour l'Angleterre où son grand-père vient d'avoir un infarctus... et surtout Léa lui annonce qu'elle le quitte ! Son père, journaliste scientifique est également parti pour la semaine...

Le garçon va donc se retrouver seul avec Richard, le meilleur ami de son père, roi des galères, qui régulièrement se retrouve à squatter dans la famille, comme en ce moment. L'energumène en question est souvent imprévisible et loufoque, et c'est donc presque tout naturellement qu'il embarque Quid (appelons-le comme ça, puisqu'il me plaît qu'il ait un nom) à la sortie du lycée, direction la montagne...

Ensemble, ils vont se rendre à Saint-Astian, village de naissance du père de Quid et de Richard, dans lequel le jeune homme n'a jamais mis les pieds. Richard dit vouloir retrouver son premier amour d'enfance, une certaine Isabelle Leblanc... Il a fait une liste, il n'y en a pas qu'une !  

Entre son chagrin d'avoir perdu Léa et les frasques de Richard, bien des questions vont torturer notre jeune Quid, pris dans un engrenage qu'il ne maîtrise pas.

C'est super drôle et tendre à la fois, avec une fin assez touchante. Une histoire d'amitié fraternelle. Deux étoiles seulement, parce que je ne sais pas quel public adolescent actuel est encore attiré par ce genre d'histoire... Dommage, ça vaut le coup quand même !

étoile

étoile

 

Posté par vava64 à 21:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

06 août 2017

Je vous sauverai tous, de Emilie Frèche, chez Hachette Romans ***

elea     Oh p....n ! la claque qu'on prend avec ce terrible récitbouleversant de réalisme... La malheureuse histoire du désespoir de deux parents qui ont vu leur fille unique partir en Syrie auprès des fous de Daech. Ça fait mal et ça fait froid dans le dos.

Ça se lit presque comme un documentaire, tellement les faits chronologiques et les personnalités citées ont malheureusement fait partie de notre actualité récente. Mais c'est bien un roman qui entrecroise les journaux des trois protagonistes, celui de Laurence la mère qui commence le sien le jour des 17 ans de sa fille partie depuis six mois, celui de Eléa commencé un an auparavant, et les lettres de Samir le père du fond de sa clinique psychiatrique et de sa "folie".

Le poignant désespoir de ces deux parents, chacun à leur manière, face à ce qu'ils n'ont pas vu venir, et leur incompréhension totale des motivations de leur fille. Et c'est surtout le cheminement d'Eléa harponnée tout doucement par les recruteurs de l'EI sur les réseaux sociaux qui fait peur et horreur : la simplicité de leur manipulation mentale, leur théorie du complot, avec "preuves à l'appui", leur propagande bien orchestrée... 

Savoir que ça se passe réellement comme ça, là maintenant chez nous, c'est vraiment terrible. Il est urgent d'agir, comment, je ne sais pas... Peut-être déjà en faisant lire ce récit au plus grand nombre, pour une prise de conscience de ce fléau.

En tout cas, j'ai refermé ce livre les larmes aux yeux...

étoile

étoile

étoile

 

05 août 2017

Attends qu'Helen vienne, de Mary Downing Hahn, chez Editions Thierry Magnier ***

helen   Oh la belle histoire parfaite pour amateurs de frissons !

Maryland, USA, une famille recomposée : Jane et ses deux enfants, Mickael 10 ans et Molly 12 ans, un remariage avec Dave, et sa fille Heather 7 ans. Cette dernière est la source de discorde dans la famille, par son comportement colérique, ses mensonges et sa jalousie. Certes, la petite a perdu sa mère dans un incendie, dont elle est rescapée, mais elle surjoue son traumatisme auprès de son père.

A la suite d'un déménagement dans une église désaffectée du Maryland, les évènements vont vite dégénérer... Heather prétend parler avec le fantôme d'une gamine de son âge enterrée près du cimetière attenant à la propriété, et qui porte les mêmes initiales qu'elle, et qui a également disparu dans un incendie...

Molly est la seule à croire à l'existence de ce fantôme, et y voit vite un danger. On se prend de compassion pour Molly et Mickael, accusés à tort d'être méchants avec Heather, quand on constate toute la sournoiserie de la gamine.

Le mystère et l'angoisse monte doucement mais sûrement, l'univers fantastique nous happe littéralement, impossible de lâcher le bouquin...

La fin est inattendue de tendresse et d'amour. Après avoir bien flippé, tout rentrera dans l'ordre ! Bah oui ! mais lisez-le... Génial !

étoile

étoile

étoile

Posté par vava64 à 16:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

04 août 2017

Maresi, chroniques de l'Abbaye écarlate, de Maria Turtschaninoff, chez Rageot **

maresi       Une belle histoire à laquelle j'ai été toutefois un peu longue à accrocher. En effet, il y a très peu d'action dans les deux premiers tiers du livre, on suit surtout le côté "psychologique" de l'héroïne. C'est seulement à la fin que le récit s'emballe enfin.

Maresi, vive et avide de savoir, a 13 ans, elle vit depuis 4 ans sur une île presqu'innaccessible, au sein d'une communauté de femmes, dans une Abbaye. Ses parents l'ont envoyée là pour lui éviter la famine. C'est Maresi elle-même qui raconte son histoire, et elle commence avec l'arrivée de Yaï, une jeune fille secrète, qui semble fuir quelque chose.

C'est surtout la naissance de l'amitié entre les deux jeunes filles, qui occupe une bonne partie du roman, ainsi que la vie quotidienne de l'Abbaye et de ses croyances. Un peu fastidieux, on est abreuvé de nombreux personnages, et on finit par se perdre entre qui est qui et qui fait quoi. Et on attend avec impatience une intrigue longue à se mettre en place.

On apprendra finalement que Yaï est bien recherchée... par son père, qui finira par débarquer sur cette île interdite aux hommes. Maresi nous racontera cette confrontation brutale et violente avec un brin de fantastique.

La fin est touchante, émouvante et ouverte à l'espoir. Le récit est empreint d'une certaine dose de féminisme, bien que ce situant dans une communauté "religieuse", ce qui fait leur force.

Au final, oui, c'est plutôt bien quand même.

étoile

étoile

 

 

Posté par vava64 à 18:11 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

02 août 2017

Miss Dashwood, nurse certifiée T1 eT2, de Gwénaële Barussaud, chez Fleurus ***

miss 1

miss 2      Tout tendre et mignon, beaucoup d'humour pour jeunes lecteurs (plutôt filles). Vite lu, une demi-journée pour chaque tome... Bon, c'est vrai que je n'avais que ça à faire... en vacances !

Un brin d'humour anglais pour l'histoire de cette jeune nurse fraîchement sortie de son école haut de gamme, dont les diplômées sont destinées à la bonne société.

Dans le premier tome, pétrie des meilleures intentions, Daisy Dashwood voit son premier poste, au château des Granville, en Normandie, comme un défi de taille... Godefroy et Charlotte Granville sont de véritables petits monstres auxquels n'ont pas résisté nombre de nurses avant elle.

Mais Daisy, avec sa candeur et son flegme britannique, va relever le défi avec humour et fantaisie. Elle trouvera le point faible de chacun des deux enfants, et ouvrir l'esprit de leurs parents, qui jusque là n'accordaient pas réellement d'importance à leur progéniture...

Forte de cette expérience, elle sera appelée, dans le tome 2, par la Duchesse de Rochebelle, amie des Granville pour s'occuper de la nièce de celle-ci, Marie-Printemps, enfant fragile par excellence, qu'on découvrira très vite plutôt hypocondriaque (ou tout simplement manipulatrice...). Et là encore, les talents de Daisy, où plutôt les circonstances vont changer bien des choses dans la vie de l'enfant...

C'est simple, efficace, drôle et sympathique. Juste que j'ai trouvé que c'était un peu copié-collé sur "Les incorrigibles enfants de la famille Ashton" que j'avais adoré, mais Daisy semble être pour lecteurs un peu plus jeunes

étoileétoileétoile

 

Posté par vava64 à 23:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

31 juillet 2017

Le jardin des épitaphes, T2 Aimez-moi, de Taï-Marc Le Thanh, chez Didier Jeunesse ***

epitaphes       Après l'excellent tome 1, j'avais hâte de découvrir la suite des aventures de nos trois héros...

Le road-trip se poursuit donc pour Hypoténuse (qui changera régulièrement de surnom en fonction des circonstances) et pour Poisson-pilote et Double-peine (son frère et sa soeur). Les dons du jeune homme pour le combat et la ruse vont leur faire réussir à quitter le Portugal et à traverser l'Atlantique...

Commencera alors, sur le même rythme effréné que dans le précédent tome, la traversée des Etats-Unis d'Est en Ouest. Avec autant de situations improbables : des rencontres avec des gangs sauvages, avec des éléments déchaînés, et avec des bribes d'humanité...

On suit notre trio, et surtout Hypoténuse, devenu Pax, en proie avec les terribles révélations sur son passé... Toujours façon Mad Max... Et on saura enfin, en même temps que le jeune homme, d'où lui vient cet force et ce courage... et c'est terrible et déconcertant !

Une fin du monde apocalyptique qui laisse pourtant entrevoir la force de l'espoir, de l'amour filial et de l'humanité.

On se laisse porter par ce qu'est capable de faire ce jeune homme par amour pour ses frère et soeur, et par ses interrogations et ses doutes, et même si la fin est pour le moins étonnante, elle reste ouverte sur l'espoir en le genre "humain"...

Bon voilà, en somme, j'ai adoré !

Et à revoir, si ce n'est déjà fait le site : http://www.lejardindesepitaphes.com/index.html

étoile

étoile

étoile

 

   

Posté par vava64 à 20:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

30 juillet 2017

Flora Banks, de Emily Barr, chez Casterman **

 

flora         Certes une histoire poignante, à propos de maladie mentale, mais je n'ai pas été super passionnée... Beaucoup de longueurs et de répétitions, au moins jusqu'à plus de la moitié du roman.

Alors, bien sûr l'histoire de Flora est singulière, puisque cette jeune fille de 17 ans souffre d'amnésie depuis ses 10 ans. Ses seuls vrais souvenirs datent d'avant cet âge. Depuis, sous traitements médicamenteux, elle est restée une petite fille qui doit tout écrire sur un cahier, ou sur ses bras pour ne pas oublier l'essentiel de sa vie de tous les jours.

Elle sait que sa meilleure amie est Paige, qu'elle connaît depuis la maternelle, et son environnement ne se résume surtout qu'à sa maison et ses parents sur-protecteurs.

Mais tout cet univers bien rangé va voler en éclats lorsque, après une fête chez Paige, Flora va être embrassée par Drake, le petit ami de celle-ci... Et surtout, que, contre toute attente, elle va s'en souvenir le lendemain ! Évènement provoquant la séparation amicale d'avec Paige, puis à la faveur du départ de ses parents auprès de son frère aîné, malade, à Paris, l'obsession de Flora à retrouver Drake à Spitzberg dans l'Arctique.

Flora va faire preuve de courage et de persévérance malgré son handicap et sa différence, mais c'est surtout dans les toutes dernières pages que j'ai ressenti passer une réelle émotion, quand on lit avec elle les lettres de son frère et qu'on comprend la nature de l'accident... Sinon le fait qu'elle se répète sans arrêt les mêmes mots (pour ne pas oublier... ok !) est parfois un peu lassant.

Flora Banks (bande-annonce)

étoile

étoile

29 juillet 2017

Six of crows T1, de Leigh Bardugo, chez Milan **

CROWS

 

           Très long, 560 pages, très dense, mais très lourd ! Oui oui le livre en lui-même pèse son poids... C'est un aspect qui, pour moi, n'est pas secondaire, le confort de lecture passe aussi par le poids du bouquin... et celui-ci est vraiment trop lourd. Soit !

Un monde imaginaire, plusieurs royaumes, des peuples différents... On va surtout suivre Kaz Brekker, 17 ans, chef de gang dans le Barrel, quartier chaud de Ketterdam, qui va recruter une équipe pour aller délivrer un scientifique retenu prisonnier dans une forteresse imprenable, suite à un deal douteux passé avec Van Eck, un riche marchand.

Entrent en scène plusieurs protagonistes... Jesper, joueur invétéré criblé de dettes ; Inej, enlevée plus jeune par des trafiquants d'esclaves, rescapée d'un bordel ; Nina, une Grisha du royaume de Ravka, douée de pouvoirs "magiques" ; Wilan, fils de Mercurien fortuné ; et enfin Matthias, soldat de Fjerda qui semble peu coopératif...

Tout ce petit monde va prendre bien des risques, malgré leurs talents respectifs, pour mener à bien une entreprise qui semble vouée à l'échec. En effet, l'expédition pour délivrer Bo Yul-Bayur attise les convoitises, et dès le port, tout part en vrille.

Alors, l'intrigue en elle-même est bien menée, bien écrite, entre les descriptions du quartier chaud de Ketterdam (les salles de jeux, les bordels, les rivalités entre gangs, le contrôle des différents ports), et les explications de toutes ces nations et de leurs peuples (là ça devient un peu compliqué). Et du coup, trop de noms, trop de lieux, rendent le récit vraiment lourd.

Par contre la construction de l'histoire, celle de chacun des héros, et de leurs blessures, distillée au fur et à mesure du récit, par flash-back, est vraiment intéressante. Elle rend ces jeunes gens particulièrement attachants.

Sur fond de vengeance et de soif de liberté, c'est noir, dur et sauvage, plein de rebondissements, mais vraiment un peu trop long et... lourd ! je me répète ! Pour grands ados assurément.

 

étoile

étoile

     

 

Posté par vava64 à 22:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

15 juillet 2017

Hugo de la nuit, de Bertrand Santini, chez Grasset Jeunesse *

hugo     Je suis très mitigée à propos de ce conte fantastique. Certes j'y ai trouvé par moment beaucoup d'humour, mais le constat d'ensemble me fait l'effet d'un récit un peu morbide... et moi qui suis très "rationnelle", j'ai trouvé que le début et la fin ne se tenaient pas (manque de crédibilité). Soit !

Hugo, 12 ans, vit en Provence dans un grand domaine, entre sa mère écrivain de renom, et son père botaniste. Entre une sombre histoire de pétrole et un vieux cimetière abandonné, l'imagination d'Hugo galope bien vite...

Une nuit, le jeune garçon va se retrouver face à un inconnu dans sa cuisine, et en voulant le fuir, Hugo va mourir... et se retrouver parmi les fantômes du cimetière ! C'est là que le côté glauque commence.

Ce ne sera finalement qu'une sorte de rêve, mais suffisamment dérangeant pour m'avoir mise mal à l'aise. Je n'aime pas trop qu'on joue avec la mort, surtout celle d'un enfant.

Bon ! heureusement que les fantômes étaient là pour rattraper le coup avec leur humour !

étoile

Posté par vava64 à 21:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

14 juillet 2017

Le copain de la fille du tueur, de Vincent Villeminot, chez Nathan ***

copain    Charles, 18 ans, est inscrit dans un prestigieux lycée suisse pour gosses de riches (très, très riches). Son père à lui n'est pas milliardaire, juste Prix Nobel de Littérature (pour ses recueils de poésie sur l'amour qu'il portait à sa défunte épouse) et atteint d'un cancer, qui vit ses derniers mois.

Charles se lie d'une profonde amitié avec Touk-E, grand black plutôt original, fils de dictateur africain, avec qui il bouscule l'ordre établi du lycée...

Bientôt arrive une lumineuse jeune fille, et Charles tombe sous le charme. Selma est si mystérieuse, si belle, si solitaire. On saura bien vite que le père de Selma est un parrain de la drogue en Amérique du Sud, et que la jeune fille cache bien d'autres secrets... 

En dehors des rapports bien compliqués entre Charles et son père, un tournoi de football inter-lycées, et les frasques de Touk-E, c'est surtout l'histoire d'amour naissante entre Charles et Selma dont il s'agit ici...

Et c'est très beau, très touchant... j'y ai retrouvé un peu la manière John Green qui comprend si bien les adolescents (dans "Qui es-tu Alaska" ou "Nos étoiles contraires").

Beaucoup de sensibilité dans cette histoire d'amour, avec une fin tragique et pourtant remplie d'espoir. Vincent Villeminot est vraiment un auteur incontournable en littérature jeunesse, dont nombre de titres peuvent être partagés entre les ados et leurs parents, assurément !

étoileétoileétoile

Posté par vava64 à 18:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

La part des ombres T1, de Gabriel Katz, chez Scrinéo ***

ombres        Gabriel Katz a décidément toujours autant de talent... après "La maîtresse de guerre" et "Aeternia" que j'avais adoré, voilà qu'il replace ses héros précédents (Kaelyn et le Danseur) dans une nouvelle aventure indépendante.

Le jadis puissant Royaume de Goranie est désormais sous l'occupation des Traces, guerriers des Montagnes, qui l'ont envahi il y a dix ans. Violence, corruption et terreur y règnent désormais.

Un village rayé de la carte lors d'un mariage va mettre cet équilibre en péril. Un survivant va en effet fomenter une révolte sourde, avec l'aide de mercenaires qui vont oeuvrer à un travail de sape en règle.

Le décor est planté ! Et on se laisse happer par cette histoire pleine de suspens, de rebondissements et d'action. Entre conspirations et combats sanglants, ce n'est pas tendre, Gabriel Katz ne fait pas dans la dentelle...

La scène finale reste ouverte sur le prochain tome que j'attends avec impatience... les félons seront-ils châtiés à la mesure de leurs forfaits ? Vite, vite !

étoileétoile

étoile

 

Posté par vava64 à 18:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,